Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A vous de choisir !

>Vigilance Météo
Carte de Vigilance Guide Vigilance
>Actualité Météo
Les News Les Dossiers
>Modèles Numériques
Modèles Numériques Les Comprendre

Recherche

26 août 2005 5 26 /08 /août /2005 00:00


[Comprendre]      Le lexique de la météo

 

·  Air

On a longtemps cru que l'air était un élément chimique en lui-même, et c'est seulement dans la seconde moitié du XVIIIe siècle - il n'y a donc guère plus de 2 siècles - qu'on l'a décomposé en plusieurs corps simples. L'air que nous respirons est un mélange de trois gaz, qui restent gazeux en n'importe quel point de la Terre, quelles que soient les conditions météo. Leur point de liquéfaction est en effet situé au-delà des températures extrêmes rencontrées sur la planète. L'azote, constituant essentiel (78 %) de l'air, est un gaz, inerte qui s'est accumulé dans l'atmosphère à la suite d'intenses éruptions volcaniques. L’oxygène, en seconde position, est presque quatre fois moins abondant que l'azote (21 %) et n'existait pas à l'origine ; il est apparu voici 2 milliards d'années avec le développement de la vie aérobie. Ces deux gaz constituent à eux seuls l'essentiel de l'air atmosphérique, puisque très loin derrière (moins de 1 %), arrive l'argon, produit par la désintégration radioactive du potassium dans le manteau et la croûte terrestre. Le néon, le krypton et le xénon sont d'autres émanations de la croûte terrestres présentes dans l'atmosphère, mais elles sont en quantité infime.

 

·  Anticyclone
      Un anticyclone est une zone de haute pression. Souvent les anticyclones sont signes de beau temps. Pourquoi ? Expliquons le par une image :

      Un anticyclone est un ballon de baudruche (ceux en caoutchouc que l'on gonfle à la bouche). Les parois sont tendus par la pression que l'on y a insufflée, et lorsqu'un nuage le rencontre, sa trajectoire est déviée (il ne peut pas entrer dans le ballon). C'est pour cela qu'il n'y a jamais de nuages lorsqu'il y a un anticyclone.

 
·  Beaufort (échelle de) 
L'échelle de Beaufort mesure la force du vent en utilisant 17 degrés.

 

 Beaufort

Vitesse (en km/h)

Désignation

Effets observés

0

0 à 0,7

calme

la fumée s'élève verticalement

1

0,7 à 5,4

très légère brise

le vent incline la fumée

2

5,5 à 11,9

légère brise

on perçoit le vent sur la figure

3

12,0 à 19,4

petite brise

le vent agite les feuilles

4

19,5 à 28,5

jolie brise

le vent soulève poussières et papiers

5

28,6 à 38,7

bonne brise

le vent forme des vagues sur les lacs

6

38,8 à 49,8

vent frais

le vent agite les branches des arbres

7

49,9 à 61,7

grand frais

le vent gêne la marche des piétons

8

61,8 à 74,6

coup de vent

le vent brise les petites branches

9

74,7 à 88,9

fort coup de vent

le vent arrache cheminées et ardoises

10

89,0 à 102,4

tempête

graves dégâts

11

102,5 à 117,4

violente tempête

ravages étendus

12 à 17

> 117,4

ouragan

effets catastrophiques

   

·  Dépression 
      Une dépression est une zone de faible pression. Elle agit donc comme un trou noir à nuages. Si par exemple vous vous amusez à enlever le bouchon d'une baignoire remplie, vous verrez un tourbillon au niveau du siphon qui tournera dans le sens inverse des aiguilles d'une montre (dans l'hémisphère nord). La dépression est semblable à ce phénomène à la différence près qu'elle est à une plus grande échelle !
Une dépression attire donc le mauvais temps !

 

·  Front 

                 Ligne de transition entre deux masses d'air de pression différente. Cette notion a été introduite par le météorologiste norvégien Bjerknes, en 1918. Le front est froid si la masse d'air froid (la plus dense) repousse la masse d'air chaud, et inversement. On parle de front occlus lorsqu'une masse d'air qui avance rejoint une masse d'air de même température qui la précède, en rejetant vers le haut la masse d'air (plus chaude ou plus froide) qui les séparait.
En général, les fronts froids viennent d'Islande, les fronts chauds des Açores. Devant un front chaud, le vent souffle du sud-est, puis tourne au sud-ouest lors du passage du front., La pression baisse devant un front chaud et derrière : un front froid.


 

 ·  Pression atmosphérique 

La pression atmosphérique est mesurée par un baromètre, l'unité de mesure étant l'hectopascal (hPa), le millibar (mBar) ou encore le millimètre de mercure (mmHg).

1000 hPa = 1000 mBar = (environ) 750 mmHg

      On dit souvent que lorsque la pression atmosphérique baisse, il pleuvra et que si elle s'élève, il fera beau. Outre son application, on ne sait pas grand chose sur cette mesure.

      Techniquement, la pression atmosphérique est la densité de l'air, c'est à dire son poids par rapport à son volume. A titre d'exemple, on dit que l'eau est plus dense que l'huile car, pour un même volume (1 litre), l'eau pèse 1kg, et l'huile un peu moins (c'est pour ça d'ailleurs que l'huile flotte sur l'eau). Cette densité de l'air, exprimée en gramme par litre (g/l), varie donc, et c'est ce qui fait les variations de pression atmosphérique.

      Maintenant, ce qui explique pourquoi il fera beau ou pas, c'est parce qu'une zone à haute pression peut être le siège d'un anticyclone, et qu'une zone à faible pression est une dépression.

 

·  Pression absolue/relative

La pression atmosphérique n'est pas identique à tous les points du globe. La limite de l'atmosphère, sorte de plafond de la Terre, est relativement à la même altitude. Cependant, le sol de la Terre est lui à différente hauteur.

      La pression varie avec l'altitude où nous sommes dans l'atmosphère. Ainsi, nous perdons 0,11 hPa par mètre si nous grimpons une montagne. En effet, comme le plafond atmosphérique est constant, plus on monte, moins le poids de l'air se fait sentir. C'est comme lorsque vous plongez dans l'eau, plus vous vous enfoncez, plus la pression appuie sur vos tympans.

      Afin de comparer les différents baromètres, on corrige cette pression absolue en enlevant l'effet de la hauteur. C'est la pression relative. Ainsi, si un village à 800m d'altitude a une pression absolue de 960 hPa, il aura une pression relative de 1048 hPa (960 + 0,11 X 800).

 

·  Le vent

    


Le vent est, comme la pression atmosphérique, un phénomène dont on connaît les manifestations, mais pas les mécanismes techniques.

      Le vent est simplement dû à une différence de pression. Le pneu d'une voiture est sous pression, comme un anticyclone. Lorsque vous le dégonflez, de l'air sort. En effet, l'air s'échappe d'un lieu à forte pression vers une zone de faible pression. Cet air qui s'échappe n'est autre que le vent, à petite échelle. Ainsi, les vents vont souvent d'un anticyclone vers une dépression.

La température au vent est aussi appelée 'Effet Windchill". C'est la température que ressent réellement un individu lorsqu'il fait du vent. Ainsi, s'il fait une température de 18°C avec un vent de 16 km/h, la température au vent sera d'environ 14°C. La température au vent est toujours inférieure ou égale à la température traditionnelle. 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by romain - dans Comprendre
commenter cet article

commentaires