Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A vous de choisir !

>Vigilance Météo
Carte de Vigilance Guide Vigilance
>Actualité Météo
Les News Les Dossiers
>Modèles Numériques
Modèles Numériques Les Comprendre

Recherche

6 mai 2005 5 06 /05 /mai /2005 00:00


[Comprendre]       La pluie

 

La pluie est une précipitation sous forme de gouttes d'eau. Il existe différentes formes de précipitation qui vont de la simple humidité (souvent associée au brouillard) à la bruine (faible diamètre des goutes et faible vitesse de chute) et jusqu’à l’ondée. Les orages se caractérisent par des averses plus ou moins fortes allant jusqu’à des pluies torrentielles.

 

Type de gouttes de pluie

   Diamètre des gouttes      

 Vitesse de chute

Humidité du brouillard

0,006 à 0.06 mm

0,10 à 20 cm par s

Bruine

0,06 à 0,6 mm

20 à 100 cm par s

Ondée

1 à 3 mm

150 à 400 cm par s

Averse

4 à 6 mm

500 à 800 cm par s

 


Il peut tomber des grandes quantités d’eau. Le record mondial de précipitation en 24 heures est attribué à la ville de Foc-Foc à la Réunion où il est tombé 1828.8 mm d’eau du 7 au 8 janvier 1966.

 

Le Mont Aigoual détient en France le record annuel de précipitation avec 4017 mm en 1913.

 
La précipitation est un phénomène physique. En effet, l’air contient de la vapeur d’eau qui se condense quand il se refroidit. La vapeur d’eau, une fois condensée, précipite (‘’tombe’’) des nuages vers le sol sous forme, principalement, de pluie sauf dans certains cas où elle s’évapore avant de toucher le sol.


(cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Mais pour ‘’tomber’’, il est évidemment nécessaire que les gouttes d’eau ou les cristaux de glace contenus dans les nuages deviennent suffisamment gros et lourds. Cette croissance de taille et de poids est possible grâce aux mouvements ascendants et descendants et grâce aux charges électriques qui se déroulent dans les nuages. Ces phénomènes permettent de rassembler des millions de gouttelettes pour former une goute de pluie (voir schéma).

On mesure alors la hauteur de pluie tombée sur le sol grâce à un pluviomètre. Ces mesures permettent de réaliser des cartes qui différencient les régions suivant la hauteur de précipitation reçue sur un an (voir la carte des hauteurs de précipitation annuelles en France).
A noter que l’on considère un jour de pluie comme un jour où il est tombé au moins 0,1 mm de précipitation.

Si le refroidissement est important, la pluie se transforme en neige. Les "conditions orographiques" comme l’existence de relief provoquent des pluies durant plusieurs jours car les nuages sont arrêtés par les montagnes : c’est le cas des épisodes cévenols.

En météorologie, plusieurs situations peuvent provoquer la formation de nuages porteurs d’averses :

- lorsque de l’air chaud est confronté à une zone d’air froid stationnaire (perturbations venant de l’Océan Atlantique)

- lorsque de l’air froid se mélange à de l’air chaud stationnaire (perturbations venant du nord)


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Astier - dans Comprendre
commenter cet article

commentaires