Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A vous de choisir !

>Vigilance Météo
Carte de Vigilance Guide Vigilance
>Actualité Météo
Les News Les Dossiers
>Modèles Numériques
Modèles Numériques Les Comprendre

Recherche

9 septembre 2005 5 09 /09 /septembre /2005 00:00

[France] Conséquences des fortes pluies dans le sud

09/09/2005

 

Retour progressif à la normale dans le Gard après des pluies torrentielles sur Nîmes et la Petite Camargue

L'alerte orange a été levée vendredi matin dans le Gard et l'Hérault. Météo France a cependant maintenu sa vigilance orange jusqu'à midi dans le Var, les Alpes-Maritimes, la Haute-Corse et en Corse-du-Sud.

Les intempéries n'ont fait aucune victime mais les dégâts matériels sont importants à Nîmes où est attendu Nicolas Sarkozy dans la journée.

La situation avait amené la préfecture du Gard à demander jeudi soir le déclenchement de l'alerte météo rouge dans le département.
Le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, a regretté que cela n'ait pas déjà été effectué. La préfecture a rétorqué que la détermination de l'alerte rouge ou orange ne dépendait pas de ses services, mais de Météo-France. Le déclenchement de la vigilance rouge intervient lorsque le cumul des précipitations sur 24 heures atteint 300 mm d'eau. Or "on n'est pas dans ce cadre-là", expliquent les autorités.

Les précipitations ont commencé à s'atténuer vers 1h30 après une journée de pluies battantes. Celles-ci ont noyé Nîmes et sa région par endroits sous quarante centimètres d'eau. Une situation qui a entraîné de fortes perturbations mais n'a pas fait de victime, selon les autorités.
   
Si le trafic SNCF demeurait interrompu dans tout le département, les autoroutes A 54 et 19, qui avaient été fermées jeudi après-midi, ont pu être rouvertes au petit matin vendredi. Toutes les bretelles d'accès dans le Gard ont été rétablies, à l'exception de celle vers Nîmes-centre. La circulation est également interrompue sur la N 106 entre Nîmes et Alès. Au total, les routes ont été coupées en 90 endroits.

Environ 600 hommes et 500 militaires ont été mobilisés. Les réseaux EDF (1500 coupures) et France Telecom (2000 coupures) ont été fortement touchés. Plus de 10.000 personnes, selon la préfecture, ont "à un moment donné de la crise" été hébergées dans des lieux d'accueil. C'est le cas notamment de 4500 élèves, sur les 130.000 que compte le département, restés dans leurs
établissements en raison de l'impossibilité d'être transférés à leur domicile.

Dans les Alpes-Maritimes et le Var, les pompiers ont effectué plus de 500 interventions. Trois épisodes orageux de forte intensité, entre 17h30 jeudi et 3h00 vendredi, ont touché les Alpes-Maritimes, classé en niveau de vigilance orange, tout comme le Var.

 

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by romain astier - dans Actualité du climat
commenter cet article

commentaires