Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A vous de choisir !

>Vigilance Météo
Carte de Vigilance Guide Vigilance
>Actualité Météo
Les News Les Dossiers
>Modèles Numériques
Modèles Numériques Les Comprendre

Recherche

9 mai 2005 1 09 /05 /mai /2005 00:00

Sécheresse 2004/2005 : bilan au 21 mai 2005    

 

Bilan pluviométrique
Les cumuls de précipitations relevés entre le début du mois d’octobre 2004 et la fin du mois de mars (saison hydrologique, période propice à la recharge des réserves) ont été inférieurs à la normale sur une très large majorité du pays.
Seuls, le Roussillon, le sud de Midi-Pyrénées, l'Auvergne, l'ouest de Rhône-Alpes et le sud de la Bourgogne ont connu des cumuls supérieurs à la normale.
Sur le nord de la Bretagne, le Centre ainsi que de l'Alsace à la Franche-Comté, les précipitations ont été assez proches de celles habituellement observées sur cette période.
Partout ailleurs, le bilan pluviométrique a été largement déficitaire, tout particulièrement sur la Picardie, Champagne-Ardenne, le nord de la Lorraine, le Pays-de-la-Loire, Poitou-Charentes, l'Aquitaine, le nord de Midi-Pyrénées, le Languedoc et Provence-Alpes-Côte-d'Azur. Sur certaines de ces régions, les précipitations recueillies durant la saison hydrologique ont été proches de la moitié des cumuls habituellement relevés.

Au cours du mois d’avril, les précipitations ont été assez contrastées. Certaines régions ont subi des pluies relativement importantes tandis que le déficit pluviométrique persistait ailleurs.
Les précipitations ont été significatives sur le Limousin, l’Auvergne, le nord de Rhône-Alpes, la Franche-Comté, le sud de la Lorraine ainsi que sur l’ouest des Pyrénées et le sud de l’Aquitaine.
Elles sont restées très faibles sur le Pays-de-la-Loire, Poitou-Charentes, le Centre, l’Ile-de-France ainsi que sur le Languedoc-Roussillon et l’est de Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Depuis le début du mois de mai, les précipitations ont été globalement peu abondantes, inférieures à 50 mm sur la grande majorité du territoire.




Bilan hydrologique

Le déficit de précipitations constaté durant la saison hydrologique sur la majorité du territoire entraîne un remplissage des nappes souterraines sensiblement inférieur à la normale sur de nombreuses régions. Seules les nappes les plus réactives ont profité des précipitations les plus récentes.

Au 21 mai 2005, la carte d’humidité des sols présente toujours un bilan contrasté. Si la situation s’est légèrement améliorée sur un certain nombre de régions sensibles au cours des dix derniers jours, les sols superficiels restent toutefois particulièrement secs sur l’Oise et l’Aisne, l’Ille-et-Vilaine, la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, les Deux-Sèvres, la Vienne, l’Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher, la Charente-Maritime, le Lot-et-Garonne, le Tarn-et-Garonne, le nord de la Haute-Garonne et le Tarn.
Dans le Sud-Est, la situation s’est plus nettement améliorée même si les sols restent relativement secs pour cette période de l’année.
Enfin, dans le triangle formé par le Limousin, l’Alsace et la région Rhône-Alpes, les sols superficiels restent assez bien humidifiés.




 

Partager cet article

Repost 0

commentaires