Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A vous de choisir !

>Vigilance Météo
Carte de Vigilance Guide Vigilance
>Actualité Météo
Les News Les Dossiers
>Modèles Numériques
Modèles Numériques Les Comprendre

Recherche

5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 22:31

[Dossier]  Bilan climatique de 2007 : la cinquième année la plus chaude

 

L’organisation météorologique mondiale a publié son rapport sur l’état du climat mondial en 2007.

Cette étude montre une fois de plus une anomalie positive de la température moyenne. L’anomalie s’établit à 0,40°C en 2007 par rapport à la normale calculée pour la période 1961-1990 (14°C/57,2°F). Cette anomalie est à peu près semblable à celle observée en 2006 : 0,42°C. Selon ces chiffres, l’année 2007 a été la 5ème année la plus chaude depuis le début des mesures instrumentales en 1861. Par ailleurs, le mois de janvier 2007 a été le mois plus chaud jamais enregistré sur Terre.


Champ d’anomalies de la température à la surface du globe en 2007, en
degré Celsius, par rapport à la période de référence 1961-1990.
Carte fournie par la NASA.


Un réchauffement global mais des disparités régionales

Comme le montre la carte, calculées séparément, les températures globales en surface dans l’hémisphère Nord (0,62°C au dessus de la moyenne qui est de 14,6°C/58,28°F) et dans l’hémisphère Sud (0,18°C au dessus de la moyenne qui est de 13,4°C/56,12°F), en 2007, devraient occuper respectivement le deuxième et le dixième rang des températures les plus élevées depuis le début des mesures instrumentales.

Depuis le début du XXème siècle, la température moyenne à la surface du globe a connu une hausse de 0,74°C.

 

L’Europe a en particulier connu au début de l’année 2007 des anomalies thermiques records avec des températures moyennes entre le mois de janvier et d’avril supérieures de plus de 4°C aux moyennes saisonnières.

C’est en fait toute la zone Atlantique Nord qui a connu des températures nettement supérieures à la normale, de 2 à 4°C. Au Etats-Unis, une vague de chaleur très forte a sévi au mois d’aout 2007 faisant plus de 50 victimes. En Russie aussi, l’année 2007 a été très chaude, la plus chaude depuis que les mesures sont disponibles. Au Japon, un nouveau record national de température a été atteint au cours des mois du mois d’aout extremement chaud : 40,9°C le 16 aout 2007.

 

En revanche, dans l’hémisphère sud, la situation n’a pas été la même. En Australie, si entre début janvier et début mars les températures ont dépassé de 5°C en moyenne les normales saisonnières, si le 26 décembre l’Australie a battu son record de température pour un mois de décembre (44,2°C à Perth), le pays a connu le mois de juin le plus froid de son histoire. En Amérique latine, l’hiver a été particulièrement rigoureux avec des températures très basses : -22°C en Argentine ou -18°C au Chili au début du mois de juillet.

 

Néanmoins, 2007 a bien encore une fois été une année exceptionnelement chaude. La hausse des températures à la surface de la Terre depuis le début du XXème siècle atteint 0,74°C et se décompose ainsi : + 0,09°C entre 1900 et 1955 par rapport à 1900, + 0,65°C entre 1955 et 2007 par rapport à 1900. Une accélération ces dernières décennies que montre la vidéo qui suit ...


 

 

Vidéo : Evolution à la surface de la Terre de la température de 1884 à 2007

Source : Nasa

 



Rapport complet de l'OMM sur l'état du climat mondial en 2007 - (format PDF)

Partager cet article

Repost 0
Published by Romain Astier - dans Dossiers météo
commenter cet article

commentaires