Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A vous de choisir !

>Vigilance Météo
Carte de Vigilance Guide Vigilance
>Actualité Météo
Les News Les Dossiers
>Modèles Numériques
Modèles Numériques Les Comprendre

Recherche

10 janvier 2006 2 10 /01 /janvier /2006 20:20

[Dossier]  Le réchauffement de la panète en question : un pacte conclu entre six pays d' Asie-Pacifique


Jeudi 12 Janvier, six pays d'Asie-Pacifique, dont les Etats-Unis et la Chine, ont conclu un pacte pour lutter contre le réchauffement climatique, tout en soulignant que leurs économies resteraient basées sur l'utilisation d'énergies fossiles, responsables de l'effet de serre.

(comprendre l'effet de serre)


Cliquez pour agrandir

Cliquez sur le dessin pour agrandir


Création d'un pacte


Mercredi 11 Janvier a été inauguré à Sydney un "partenarat sur le développement propre et le climat" regroupant l'Asie-Pacifique.
Il est temps que le privé "prenne la tête" dans la lutte contre l'émission des gaz à effet de serre, a lancé le ministre australien de l'Energie, Ian MacFarlane, dès l'ouverture de la conférence.

Le principe du " Partenariat sur le d éveloppement propre et le climat", a été fondé l'été dernier et re

groupe les Etats-Unis, l'Australie, la Chine, l'Inde, le Japon et la Corée du Sud, ainsi que des dirigeants de grandes compagnies minières et énergétiques.

Les opposants voient dans le "Partenariat" une échappatoire aux obligations de limitations des gaz à effet de serre, responsable du réchauffement climatique, stipulées dans le protocole de Kyoto de 1997. Canberra et Washington ont refusé de ratifier le protocole, entré en vigueur en février, et les pays réunis à Sydney ont exclu de fixer des objectifs chiffrés en terme d'émissions de gaz polluants, contrairement à Kyoto.
Les Etats--Unis représentent plus de 25% des émissions de carbone du monde tandis que l'Australie produit plus de dioxyde de carbone par tête d'habitant que n'importe quel autre pays.

Les deux jours de conférence ont été émaillés de divers
manifestations de jeunes inquiets pour l'avenir climatique de la planète.

Mais un pacte a été conclut  jeudi
soulignant la nécessité urgente à poursuivre le développement d' énergies renouvelables et moins pollantes.


Les six pays ont assuré que le pacte était complémentaire au protocole de Kyoto des Nations unies, qui impose à 39 pays industriels signataires des réductions d'émissions de gaz à effet de serre. L'Australie et les Etats-Unis ont refusé de ratifier le protocole de Kyoto et les détracteurs du "Partenariat" considèrent qu'il constitue une échappatoire aux obligations de Kyoto.




La question du réchauffement climatique

Aujourtd'hui, on arrive à plusieurs constats : les calottes glacières fondent, le niveau de l'eau augmente dans les Océans et les mers et les températures sont souvent au dessus des normales.

Une chause est sur donc, la température globale à la surface de la Terre augmente...

Cependant, à l'heure actuelle, rien ne m'est en stricte évidence le fait que l’émission croissante des gaz à effet de serre en soit la cause.
En effet, si nous considérons le climat aux grandes échelles du temps, nous sommes actuellement dans une période froide commencée il y a 220 millions d'années. Au sein de cette pérode, nous sommes dans un interglaciaire, c'est à dire une phase de réchauffement relatif entre deux glaciations. Mais, même à l'intérier de cet interglaciare qui a débuté il y a environ 120 000 ans, certains faits historiques montrent que le climat a été très variable. Pluseurs traces témoignent de "surprises climatiques", c'est à dire de changements très brutaux du climat qui sont encore mals compris.

Mais, à côté de ça, il faut prendre en compte les activitées humaines qui détruisent les forêts consommatrices de CO
2, et réinjectent dans l'atmosphère le carbone stocké dans les roches fossiles (charbon, pétrole) sont actuellement à l'origine certaine d'une modificaton du climat. Ce CO2, supplémentaire est en effet à l'origine d'une augmentation de la température de 0.7°C depuis 1850.

Au cours des temps géologiques on a bien enregistré de plus fortes
Modèles représentant l'évolution future du climat teneurs en CO2 dans l'atmosphère mas on a jamais asssté à une augmentation aussi importante en aussi peu de temps. Cette brutalité inquète assez les spécalistes qu craignent de voir le système climatique se dérégler à long terme.

En fonction de notre faculté à dimnuer les émissions en gaz à effet de serre au cours du XXIème siècle, les climatologues les plus optimistes estiment que l'augmentation de la température sera de 2°C , les plus pessimistes de 4°C dans ce qui sera NOTRE futur climatique...



Partager cet article

Repost 0
Published by Romain Astier - dans Dossiers météo
commenter cet article

commentaires