Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A vous de choisir !

>Vigilance Météo
Carte de Vigilance Guide Vigilance
>Actualité Météo
Les News Les Dossiers
>Modèles Numériques
Modèles Numériques Les Comprendre

Recherche

20 novembre 2005 7 20 /11 /novembre /2005 18:37

[Dossier]   Katrina: trois mois après, macabres découvertes à La Nouvelle Orléans


Trois mois après le passage du dévastateur cyclone Katrina à La Nouvelle Orléans, des cadavres continuent à être régulièrement découverts, ensevelis dans des habitations en ruine ou abandonnées.

Après l'inondation catastrophique de 80% de la ville en raison de la rupture de digues la protégeant des eaux du lac Pontchartrain, les sauveteurs avaient mis fin à leurs recherches maison par maison le 3 octobre dernier. Le bilan des victimes s'élevait alors à 972 morts. source image : http://www.acadian.com/Depuis, au moins 107 cadavres ont été découverts, certains par les services municipaux, d'autres par des parents ou amis, horrifiés, à leur retour dans la ville qui avait été presque totalement évacuée. D'autres encore l'ont été par des agents d'assurances venus inspecter les dégâts. Les autorités locales se refusent à spéculer sur le nombre de victimes qui pourraient toujours se trouver dans les zones les plus dévastées de La Nouvelle Orléans, en particulier dans la neuvième circonscription, dont une partie sera rouverte aux habitants le 1er décembre prochain. Mais elles s'attendent à de nouvelles macabres découvertes.


 La décision des autorités de l'Etat de mettre fin aux recherches de victimes prise au début du mois dernier, n'a pas été du goût de Jack Stephens, le chef de la police de la paroisse (comté) St Bernard, à l'est de La Nouvelle Orléans. Il souligne que de nombreuses personnes âgées, qui n'avaient peut-être pas pu évacuer leurs foyers, vivaient dans les zones les plus inondées. "Pour les gens, avoir à découvrir l'ampleur du désastre et en plus les dépouilles de proches, disparus, cela ne me semble vraiment pas juste", dit-il.

Dans les bas quartiers de la neuvième circonscription, les pompiers se sont mis à l'ouvrage, en utilisant des chiens pour inspecter les décombres jugés trop instables. Mais il s'agit d'un lent processus car ils ne disposent pas des moyens de recherche de l'armée. Les cadavres découverts sont envoyés dans une morgue temporaire installée dans le centre des conventions de la ville, avant d'être transférés dans un centre d'identification des victimes installé dans la ville de St Gabriel près de Baton Rouge, la capitale administrative de la Louisiane. La tâche est souvent difficile. Beaucoup de familles de victimes se plaignent de certificats de décès inexacts, et plus de 300 corps entreposés à St Gabriel n'ont toujours pas été identifiés, reconnaissent les services hospitaliers.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by romain astier - dans Dossiers météo
commenter cet article

commentaires