Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A vous de choisir !

>Vigilance Météo
Carte de Vigilance Guide Vigilance
>Actualité Météo
Les News Les Dossiers
>Modèles Numériques
Modèles Numériques Les Comprendre

Recherche

22 octobre 2005 6 22 /10 /octobre /2005 00:00

[Ouragan WILMA]  Des météorologues américains volent à travers l' ouragan

22/10/2005

   

La ceinture fermement bouclée, secoués pendant des heures par les vents violents de Wilma, un groupe de météorologues américains a traversé l'ouragan en avion pour tenter de mieux connaître la vitesse de ses vents et la direction qu'il prendra.

A bord d'un Lockheed WP-3D Orion, un quadrimoteur à hélice équipé de nombreux appareils de mesures, d'ordinateurs, d'écrans radars et, bien sûr, d'une bonne provision de sacs en papier, une équipe de dix personnes de l'Administration nationale américaine chargée des océans et de l'atmosphère (NOAA) a décollé de Floride jeudi en direction de l'oeil du cyclone Wilma. Se trouvait aussi à bord le journaliste de l'agence Associated Press (AP) auteur de ces lignes.

Pendant neuf heures, l'équipage a été ballotté dans le bruit infernal du vent. Parfois, une rafale faisait plonger l'appareil, donnant aux passagers l'impression de la chute libre.

Leur mission était d'aller mesurer au plus près la force des vents de Wilma, à plusieurs altitudes différentes. "Le but n'est pas seulement d'entrer dans l'ouragan mais surtout de faire plusieurs passages pour repérer son évolution", a expliqué Jack Parrish, le directeur du vol qui est déjà entré 475 fois dans l'oeil d'un cyclone. L'avion, spécialement construit en 1976, en est lui à sa 79e tempête.

Une heure après son décollage de la base militaire de Tampa (Floride), l'appareil rencontre les premières turbulences. Rapidement, le ciel se couvre de gros nuages sombres et, alors qu'il reste plus de 300km avant d'arriver au coeur du cyclone, les deux pilotes n'ont plus aucune visibilité.

La vitesse maximale enregistrée est de 233km/h, une solide catégorie 4, puis des vitesses légèrement inférieures aux passages suivants au travers de l'oeil et de sa périphérie agitée, ce qui pourrait indiquer une tendance à une baisse d'intensité sans que les scientifiques puissent l'assurer. A plus de 100km du centre, les vents ont la puissance d'un ouragan et à 320km, ils ont encore la force d'une tempête. Rejoignant la Floride, les techniciens se préparent déjà à leurs prochaines missions: il y en aura encore plusieurs avant l'arrivée de Wilma sur la Floride.

    

 

Partager cet article

Repost 0
Published by romain astier - dans Actualité du climat
commenter cet article

commentaires